Nous avons évoqué il y a peu le burn-out. Aujourd’hui il s’agit d’aborder un type précis de burn-out : celui des parents.
C’est une notion mis en évidence par 2 chercheuses belges : I. Roskam et M. Mikolajczak qui ont étudié plus de 18 000 parents de 2015 à 2017.
 » Le burn-out parental est le syndrome qui touche les parents exposés à un stress chronique en l’absence de ressources suffisantes pour compenser » mais uniquement dans le cadre familial.

Les conséquences du burn-out familial sont les mêmes que celles du burn-out professionnel, à savoir épuisement des sphères physiques, émotionnelles et cognitives, mais également la distanciation affective, ainsi que la perte d’efficacité et d’épanouissement. Ces conséquences nécessitent d’être prises en compte.

Il n’y a pas de honte a demander de l’aide, il est même nécessaire si l’on souhaite se reconstruire de se faire accompagner.