stress burnout cognition

Un mémoire parlant de burn-out ou épuisement, ce qui induit comprendre le mécanisme du stress. On y parle biologie, anatomie cérébrale et bien entendu Neurosciences aussi.

Nous sommes tous concernés par le stress, tous de potentiels futurs (ou ex selon !) burnoutés. Le syndrome coûte plusieurs milliards, tant du point de vue des arrêts que du suivi médical et des complications physiques ou psychiques. Pour les entreprises c’est source d’absence, de désorganisation, cela génère un transfère de charge sur les collègues avec un effet boule de neige et un impact sur l’ambiance et la cohésion. Quant à celui ou celle qui en est victime, cela peut se révéler être une terrible souffrance, avec des dommages collatéraux. Ne serait-il pas temps de former nos dirigeants, nos managers, nos collaborateurs, au stress ? Comprendre le bon et le moins bon du stress, comprendre la spirale pour soi et pour les autres, afin de limiter … soyons fous ! … d’éradiquer le mauvais stress pour le bien de tous.