Il y a quelques temps, une personne me demandait quelle serait la première étape pour se sentir mieux.
La première étape est, à mon avis, l’acceptation.
 
Accepter n’est pas être d’accord avec les évènements. Il est possible d’accepter mon histoire, mes blessures, pour ne plus ressasser ce qui aurait dû être. Il s’agit d’accueillir qui je suis, à partir de ce que j’ai vécu, que ce soit agréable ou désagréable.
 
L’acceptation n’est pas aisée, elle est pour autant le pré-requis pour aller mieux. Accepter, c’est cesser de s’épuiser à lutter contre ce qui c’est passé, car lutter ne permet pas d’avancer, de se reconstruire. Lutter ne peut mener qu’à laisser notre part d’ombre se développer, ce qui inévitablement va mobiliser notre énergie sur des aspects négatifs. Ce sont ces phrases, que nous avons tous, pensé, dit un jour : « si j’avais su », « si seulement », « je n’en suis pas capable » etc …
 
Alors accepter pour mieux se construire, se reconstruire, s’aimer.