Stress, trac, procrastination, troubles du sommeil, anxiété, rougissement, bégaiement, maux de ventre … et tous ces florilèges qui accompagnent la préparation et le passage des examens, d’un entretien ou d’une prise de parole en public. Tout cela peut-être très inconfortable.

Il est normal d’être confronté à des moments de stress où vous vous demandez si vous allez être à la hauteur.
Pourquoi stress-t-on avant des épreuves d’examen ou lors d’un entretien ? Parce que cela représente des enjeux dans notre cursus, et aussi parce que nous allons être jugé, noté. De même pour un entretien d’embauche, nous allons stresser parce que nous savons que les recruteurs ont des exigences élevées, que nous ne sommes pas seul(e) pour ce poste et que nous allons être comparé(e) aux autres.
Ces moments clés de notre vie sont des moments forts en émotions, et il est normal de ne pas aimer ces moments de tension.

Le paradoxe est que si le stress dans sa globalité est bon car il nous pousse à donner le meilleur de nous même, trop de stress va avoir l’effet inverse, à savoir : une perte de cognition – le fameux trou noir, ou rien ne remonte à la surface de notre esprit-, le visage rouge, les intestins qui se manifestent de façon inappropriée, la voix qui refuse de sortir … bref, la catastrophe.

Il n’y a pas de fatalité au cauchemar, il est possible de maitriser, dompter, ce trop plein de stress; comme il est possible de lutter contre la procrastination qui n’est autre que la manifestation d’une peur.

Comment ? En se faisant accompagner et en travaillant sur soi. Car ici, point de baguette magique, il est nécessaire de réaliser des exercices régulièrement pour acquérir plus de détente, pour apprendre à calmer sa cocotte-minute. Tout comme vous avez dû apprendre à marcher, à faire du vélo, à lire … on peut apprendre à accompagner – gérer – calmer ses émotions et son stress.

Ce n’est pas une fatalité, il est possible de passer un examen, un entretien, un oral, avec un certain niveau d’aisance et de confiance en soi, mais cela se travaille ! Et se faire accompagner est encore la meilleure garantie de se donner les moyens.

Je voulais vous dire que mon oral s’est super bien passé, merci !

Je crois que j’ai cartonné.