Surdoué, HP, précoce, haut potentiel, zèbre, haut potentiel intelectuel …. il y en a des qualificatifs ! il y a même EIP : enfant intellectuellement précoce (terme employé par l’éducation nationale) ou douance (qualité d’une personne qui est douée, terme qui nous vient de nos amis canadiens).

Quelque soit le qualificatif, il ne faut pas penser que la vie de ces personnes dotées d’une spécificité est plus facile. Ce serait une erreur de penser qu’ils sont au sens strict, plus intelligents que la norme.

Non ! il s’agit en fait d’une autre forme de raisonnement, d’analyse, de réflexion, d’apprentissage. Et cela donne parfois des atouts mais … aussi … des inconvénients.

Je me suis intéressée à ce domaine le jour ou un des professeurs de danse africaine de mon fils m’a demandé « mais votre fils il a un problème non ? » …. Certes j’avais déjà observé que mon grand (alors âgé de 6 ans !) ne se comportait pas exactement comme tous les autres : il était et, est toujours, beaucoup dans la lune au point de me ramener ses chaussures quand je lui demandai de me donner son carnet de liaison. Il dévore les livres, et maintenant qu’il est au lycée il écrit des poèmes, des histoires, des romans dans un style surprenant qui ne laisse en rien penser qu’il s’agit d’un ado. Alors je surveillai de loin …  je remarquai également qu’il était incapable de donner le prénom de ses camarades en classe. Et même 10 ans après cette découverte, il est incapable de citer plus de la moitié des prénoms des élèves de sa classe (je ne parle même pas des noms !).

En tant que maman, j’étais malheureuse de constater que mon fils ne semblait pas s’épanouir parmi les enfants de son âge, il préférait prendre un livre à la récré. Et quand la maitresse le lui a interdit, il a alors pris des petits objets pour se recréer seul dans un coin, son propre univers.

Puis un jour il est apparu comme une évidence qu’il subissait de la maltraitance de certains enfants de son âge qui le trouvait trop bizarre. Alors nous avons pris la décision de l’emmener chez un spécialiste qui a tout de suite pensé à ce que nous pressentions depuis quelques années déjà. C’est ainsi que notre fils a été identifié comme très haut potentiel en CE2.

Qu’est-ce que cela a changé ? tout et rien à la fois. Tout parce que du coup je me suis mise à encore plus lire, écouter, me former à cette caractéristique, et en même temps nous n’avons pas annoncé cette spécificité à ses enseignants comme nous l’avait conseillé la spécialiste. Encore aujourd’hui, je me demande si nous avons eu raison de suivre ce conseil. Peu importe maintenant ! Au moins cela m’a permis de pratiquer avec lui des exercices pour lui permettre d’être lui même dans un environnement qui ne lui correspond par idéalement.

Et puis son frère et sa sœur ont commencé à donner des signes qui nous ont laissé penser que, eux aussi, rentraient dans cette catégorie.
Et il est intéressant de constater comment, ces 3 enfants identifiés précoces, ont évolué et développé leur caractéristique de façon différente. Mon second fils est hyperémotif, sa sensibilité à fleur de peau, son empathie mais également son sens exacerbé de la justice, lui compliquent la vie. Car si sa vie sociale est extrêmement active, il a beaucoup de mal avec ses émotions. A l’entrée au collège nous avons du faire des séances sur sa gestion des émotions de façon à le libérer de ses tempêtes émotionnelles.
Quant à ma fille, c’est agaçant il suffit qu’elle s’intéresse à quelque chose pour qu’elle excelle dans le domaine, malheureusement elle se lasse assez vite des nouvelles choses, il lui en faut toujours plus, ce qui pour ma part m’épuise ! Elle fait preuve aussi d’une stupéfiante mémoire et d’une compréhension de certaines choses qui ne nous permettent même plus de parler à demi mot mon mari et moi.

Ce que je retiens par dessus tout de ces trois enfants, c’est qu’il n’y a pas une façon de vivre la douance, il y a autant de façon de la vivre qu’il y a de personnes ayant cette spécificité. Je sais aussi que nombre de fois j’aurai craqué, face à leurs réactions, si je ne m’étais pas formée, tout comme cette culture et ces formations acquises au fil des années m’ont permis de répondre à leurs inquiétudes, leurs interrogations, leurs besoins.

Il faut savoir qu’un grand nombre d’enfants précoces est en échec scolaire car la capacité de raisonnement de ces enfants atypiques ne rentre pas dans le moule, donc soit ils arrivent à s’adapter aux exigences de l’école et du monde (car la vie ce n’est pas que l’école !), soit ils vont rapidement être perçus comme bizarres, mal-élevés, prétentieux, idiots … et se retrouver en souffrance.